Easy Company

Un forum sur la Easy company très complet.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les bâtards battus de Bastogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Betty Boop
Caporal


Nombre de messages : 64
Localisation : Chênée - Belgique
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Les bâtards battus de Bastogne   Lun 17 Avr à 10:09

Les bâtard battus de Bastogne (ou chronique de la défense de Bastogne du 19 décembre 1944 au 17 janvier 1945) , de George Koskimaki aux éditions De Krijger. (Titre original : The Battered Bastards of Bastogne)

George Koskimaki, déjà auteur de deux autres ouvrages ayants attrait à la 101ème, est un vétéran de Bastogne, il fut opérateur radio affecté à la Signal Compagny et a vécu les faits qu'il relate de l'intérieur.

A cheval entre un récit historique et une réunion d'anecdotes, l'auteur nous parle du siège au travers de rapports militaires officiels mais aussi grâce aux lettres envoyés à leur famille par de simple Private.

Jours après jours, d'attaques en contre offensives, nous vivons cette bataille avec, tour à tour, la 501ème, la 502ème ou la 506ème et d'autres encore. Renforcé de croquis et de photos d'époque, nous sommes un peu les yeux et les oreilles de ces hommes, nous partageons leur douleur comme leur joie, nous ressentons leur désarroi dans les pires situations, nous avons la chance de nous faire une idée plus réelle, plus humaine de cette partie de la seconde guerre mondiale.

Loin d'être un spécialiste de la WW2, ce livre m'a appris beaucoup et me permet de nuancer certaines absurdités vues dans certains films.

Mais parlons un peu de la Easy Compagny, il est fait mention de ce régiment à plusieurs reprises et les intervenants sont le Major D. Winters et le 1er Sergent C. Lipton.

Le LTC R. Strayer confirme son voyage en Angleterre pour le mariage de son ami D. Doby.
L'épisode du soldat allemand perdu loin dans les lignes de défence américaines est confirmé par Winters.
L'existance d'une infirmière belge du nom de Renée Lemaire est confirmé, ainsi que son décès le jour de Noël.
Lipton confirme avoir écrasé la main de Walter E. Gordon alors que celui-ci recevait des soins suite à une blessure par balle.
Les yeux de lynx de Darrell C. "Shifty" Powers ne sont pas une légende, même si je vous laisse le soin de le découvrir dans cet ouvrage.
l'évocation du bombardement du bois Jaques par Lipton est malheureusement aussi déchirante que celle de la série; il est bien sur fait mention de la blessure de Bill Guarnere mais également des piètres prestations du Lieutenant Dilke.
Sa 'mutation' fut un vrai soulagement comme l'écrit encore Winters lors du récit de la prise de Foy.
Celui-ci nous livre, un peu plus loin, son compte rendu de la prise de Noville; ce qui clos à peu de chose près le livre.
Bref, un bon livre, même si je dois quand même apporter un petit bémol quant à la traduction parfois quelque peu aléatoire ... à moins qu'il ne s'agisse de fautes d'éditions comme on dit.



Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les bâtards battus de Bastogne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eoliennes à Bastogne & Thynes(Dinant)
» Ouverture de "World War 2" à Bastogne
» Pour sortir des sentiers battus!
» Bastogne le mépris des vétérans
» bastogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Easy Company :: Débats :: Le livre-
Sauter vers: